L'enseignement du Yoga

Pages générales
Stages-Séjours
Stages Yoga
Pranayama Yoga
Yoga Nidra
Relaxation Yoga
Méditation Yoga
Stage Yoga en Eté
Séminaires Yoga
Yoga & Vie Ashram
Cours de yoga
Cours Yoga
Cours Mensuels
Yoga Besançon
Yoga Dijon
Yoga Troyes
Yoga Avignon
Publications
Swam Editions
Livres Swam
CD Yoga Nidra
CD Méditation
Autres Supports
Autres livres
Newsletter
Articles parus
Pages diverses
Offres location
Informations
Liens amis
Autres liens
Plan du site
yoga
 

L'enseignement du yoga doit répondre à certains critères, respecter l'état d'esprit du yoga et garantir aux participants une expérience profitable et approfondie.

La situation actuelle de l'enseignement du yoga

Un public important vient maintenant au yoga, l'enseignement de cette discipline est très courante, il pénètre dans tous les milieux sociaux et dans beaucoup d'institutions. Etre professeur de yoga est donc devenu un métier. Cependant, gagner de l'argent ne devrait pas être la motivation principale du professeur, c'est le yoga lui-même et sa diffusion qui sont au coeur de sa démarche d'enseignant. Comme tous les enseignements traditionnels, le yoga requiert de rester dans un certain état d'esprit, de connaître les principes fondamentaux de cette discipline, ainsi que la manière de gérer son propre mental.
D'autre part, beaucoup d'écoles ou de types de yoga mettent en avant l'aspect physique, en oubliant la philosophie et la finalité. La discipline du yoga inclut le corps en tant que support kinesthésique, outil somato-psychique ou porte de perception, mais les techniques de yoga ne sont jamais purement physiques et elles ne servent pas des objectifs extérieurs comme la souplesse ou la beauté.
 

Le rapport avec les élèves dans l'enseignement du yoga

Le professeur de yoga est formé à l'enseignement du yoga et il peut bien sûr avoir suivi d'autres formations. Mais un cours doit rester une occasion de transmettre les outils du yoga aux élèves. Si le professeur connaît des pratiques de santé, comme les massages, shiatsu, massage ayurvédique ou autre, ou des méthodes de type psychologique, il est préférable qu'il ne mélange pas ces moyens avec son enseignement du yoga. Bien qu'étant à l'écoute des élèves, il enseigne les techniques yoguiques sans s'appuyer sur une relation thérapeutique. Ainsi, chacun peut devenir son propre thérapeute, expérimenter les interactions du yoga sur la santé physique et mentale et tester ses besoins du moment.
Par ailleurs, le professeur doit connaître le niveau de demande des personnes qui participent à ses cours et il doit le respecter. Si les élèves sont intéressés par le bien-être ou la santé physique, l'enseignement peut répondre à ce besoin, et il n'est alors nul besoin de parler des principes ou de la vie yoguique. Cela ne signifie pas que le professeur va minimiser l'enseignement, il répond aux besoins des participants tout en respectant la profondeur de la discipline yoguique.
N'oublions pas que yoga veut dire union, et cette notion peut s'interpréter de multiples façons : union entre corps et mental, équilibre des systèmes nerveux sympathique et parasympathique, utilisation simultanée des hémisphères du cerveau, union des énergies solaire et lunaire, du masculin et du féminin, union entre l'individu et le cosmos.
La simplicité d'un enseignement de base peut aussi donner l'occasion de transmettre la signification profonde du yoga quand le professeur a lui-même approfondi sa compréhension et son expérience.
 

Les règles fondamentales de l'enseignement du yoga

Un enseignement de yoga doit réunir des techniques pour le corps, l'énergie et le mental. C'est alors que le cours peut cerner l'objectif fondamental du yoga tout en respectant le niveau des participants. Cela conduit à associer des postures ou asanas, des exercices de respiration ou pranayama, une technique de relaxation ou du yoga nidra et pour des étudiants plus avancés, une technique simple de méditation permettant de canaliser les forces du mental sans lutter vainement avec soi-même.
Les asanas ne sont pas des exercices gymniques. Ils visent à la stabilité et au confort physique, mais ils doivent être conduits avec la respiration adéquate, le souci de respecter le corps, l'objectif d'installer une attitude de détente et de conscience. Sans l'appui de la respiration, un mouvement reste un simple exercice, il apporte peut-être de la souplesse ou un mieux-être momentané mais ce n'est pas du yoga. Chaque posture devrait harmoniser le corps et le mental, en utilisant le souffle comme médium et en favorisant l'observation de soi, l'être plutôt que le faire.
Le pranayama doit respecter des règles précises et ne jamais aller au-delà des capacités respiratoires de chacun. Quelquefois, les exercices de respiration sont utilisés comme un moyen de dépasser la conscience ordinaire et d'entrer dans des plans de conscience différents. C'est ce qui explique sans doute le souci de prudence de beaucoup d'ecoles ou de federations occidentales. Si les processus sont respectés et l'aisance assurée par une progression lente et méthodique, le pranayama est un ensemble de techniques admirables. Il est dommage d'en priver les élèves car il peut leur donner des outils très efficaces pour installer une meilleure santé et gérer indirectement le mental.
La relaxation est indispensable dans un cours de yoga. Il existe des techniques de détente courte et la relaxation profonde du yoga nidra, dont le but est de relâcher les tensions profondes dans toute la personnalité, sur les plans physique, énergétique, émotionnel, mental et psychique. Cette technique, mise au point par Swami Satyananda, est une panacée pour la gestion du stress et des maladies psycho-somatiques.
La méditation est aussi un outil très important lorsque les pratiquants ont acquis suffisamment de relaxation. Les méditations tantriques, telles qu'elles sont enseignées par Swami Satyananda et Swami Niranjanananda, respectent le mental, elles ne cherchent pas à le concentrer par force ou à le rendre silencieux mais elles installent une attitude amicale de soi par rapport à soi. Elles sont très efficaces pour canaliser progressivement le mental sans se battre contre lui et pour avoir plus de connaissance de ses fonctionnements internes.
 

L'attitude du professeur de yoga face à lui-même

Un professeur de yoga devrait éviter de s'identifier au rôle d'enseignant. Sinon, il bloque son processus d'évolution et se sclérose dans un savoir. Il est également important qu'il conserve sa clarté mentale face aux élèves et qu'il ne se laisse pas influencer par leurs réactions, louanges ou critiques. En choisissant de laisser ouverte la porte de l'apprentissage, on reste un éudiant humble, chargé de communiquer le plus simplement possible les outils du yoga. C'est pourquoi il est important que l'enseignant reste dans une démarche personnelle et suive une sadhana régulière, incluant des techniques de hatha yoga, de yoga nidra, de méditation et aussi une méthode de connaissance de soi.
 
Les formations conduites au Centre de Yoga de l'Aube visent à installer cet état d'esprit, tant vis-à-vis du cheminement personnel de l'enseignant que des techniques de yoga, qui sont apprises avec le souci de l'intériorité et de la détente.
 
Voir aussi :
 
TYPES DE YOGA
STAGES DE YOGA
LIVRES DE YOGA
 
" Pour devenir un bon professeur de yoga, après votre entraînement, vous devez vous identifier avec les principes du yoga plutôt qu'avec les pratiques. Enseignez aux autres les techniques de yoga mais adoptez pour vous-même les principes du yoga. "
 
Les pages sur nos activités: stages et formation au Yoga Satyananda.
 
Pages générales
 
Activités de yoga
 
Cours de Yoga